PARTENARIATS ET PROJETS

Le consommateur a la possibilité d’acheter de manière responsable. Tout comme Chocolat Frey, qui a décidé d’opter de manière conséquente pour cette voie.

Chocolat Frey achète plus de la moitié des fèves de cacao par le biais de partenariats de longue date avec des organisations locales de producteurs. Ces relations directes permettent à l’entreprise de connaître les cultivateurs, d’instaurer un climat de confiance, d’identifier leurs besoins et de leur venir en aide de manière ciblée.
Chocolat Frey n’est pas uniquement active depuis la Suisse lointaine, mais se rend aussi régulièrement sur place. Ainsi, l’équipe de Chocolat Frey chargée du développement durable peut accompagner la mise en œuvre de projets sociaux de meilleure manière. Réciproquement, les cultivateurs rencontrent leurs acheteurs et constatent qu’ils peuvent compter sur eux. Le standard UTZ sert de base à cette collaboration en exigeant le respect des critères sociaux et écologiques et en réglant le paiement d’une prime.


Côte d’Ivoire – Necaayo

La communauté locale rassemblée et les représentants de Chocolat Frey lors de l’inauguration du centre de santé à Allakro.

Un poste médical avec maternité

Depuis 2012, Chocolat Frey achète ses fèves de cacao directement à la coopérative Necaayo. Dans cette communauté de cultivateurs du sud-ouest de la Côte d’Ivoire, 500 cultivateurs produisent actuellement du cacao pour Chocolat Frey. Ils habitent dans de petits hameaux disséminés sur huit communes aux alentours du village d’Allakro, à environ une heure de la ville portuaire de San Pedro.
En tant que partenaire exclusif de la coopérative, Chocolat Frey a financé la construction d’un poste médical avec maternité. Ainsi, les quelque 2’500 personnes de la région ont accès aux soins médicaux de base. Par ailleurs, une pompe à eau et une installation solaire ont été installées, et deux maisons pour les infirmiers et la sage-femme avec leur famille ont été construites. Une école a été agrandie et la cantine scolaire rénovée dans le cadre d’un autre projet.

Lors des voyages dans les régions de culture du cacao autour d’Allakro, l’équipe de Chocolat Frey chargée du développement durable a toujours pu s’assurer de la bonne collaboration avec Necaayo. Les accords contractuels sont respectés et les primes UTZ sont utilisées conformément aux directives de Chocolat Frey. Entre autres, de l’engrais a été préfinancé et des outils de récolte modernes achetés.

Lors de sa dernière visite, l’équipe a appris que l’infirmier du poste médical disposait maintenant d’une moto. Cela lui permet de lancer une campagne de vaccination dans les hameaux et, dans des cas d’urgence éventuels, d’être très vite sur place. Cet exemple montre l’effet durable de l’engagement de Chocolat Frey au-delà de la fin du projet et prouve que des partenariats directs à long terme ont une influence positive sur le développement de la région.

ÉQUATEUR – AGROSÁNCHEZ

Marcos Medina, un cultivateur de cacao très innovateur de Montalvo, a construit une serre couverte spéciale pour le séchage des fèves.

Un engagement centré sur le cacao fin

Depuis 2013, Chocolat Frey achète une part importante de ses fèves de cacao en Equateur, chez son partenaire Agrosanchez. Lors des visites dans la région de Ventanas, au nord de Guayaquil, d’où vient le cacao fin, l’équipe chargée du développement durable a pu s’assurer de la manière dont l’engagement de Chocolat Frey influence la culture et la qualité du cacao.

L’équipe s’est penchée sur l’utilisation de la prime et a contrôlé que les fonds sont dûment utilisés. Agrosánchez investit une partie de la prime dans l’achat d’engrais, ainsi que de produits phytosanitaires, et acquiert différents outils que les cultivateurs de cacao peuvent emprunter et utiliser gratuitement.

Une partie de l’argent versé en tant que prime est destinée à financer des projets d’utilité publique pour les cultivateurs de cacao et leurs familles. Ainsi, Chocolat Frey a participé à la restauration d’une installation de préparation d’eau potable défectueuse.


Ghana

Un système de pompage simple mais éprouvé permet à tout le village d’accéder à une eau potable de qualité.

50’000 personnes accèdent à une eau potable de qualité.

De 2013 à 2015, Chocolat Frey a acheté des quantités importantes de fèves de cacao au Ghana, par le biais d’un partenariat direct. Une partie de l’argent versé en tant que prime a été utilisé pour la réalisation d’un projet d’accès à l’eau potable. Au cours de ce projet, 86 pompes à eau ont été construites dans six régions différentes. Ce projet a permis à plus de 50’000 personnes d’accéder à une eau potable de qualité.

Accompagnez-nous dans notre voyage vers l’origine

Les fèves de cacao du Ghana

L’approvisionnement durable en matières premières et l’engagement social sont des éléments centraux de la stratégie de développement durable de Chocolat Frey. Dans ce cadre, l’entreprise achète des fèves de cacao auprès de plantations certifiées UTZ et met des projets sociaux en œuvre pour les communautés productrices de cacao dans les pays d’origine de la précieuse matière première.

Ainsi, de 2013 à 2015, un projet d’accès à l’eau potable a été mis en œuvre au Ghana; celui-ci a été étroitement encadré par l’équipe de Chocolat Frey chargée du développement durable.


SOS Village d’enfants

L’engagement dans le village d’enfants SOS à Asiakwa

Une grande partie des fèves de cacao de Chocolat Frey vient d’Afrique de l’Ouest. En 2007, l’entreprise a financé la construction de l’une des douze maisons actuelles du village d’enfants SOS à Asiakwa, au Ghana. Depuis, Chocolat Frey aide à financer les coûts d’exploitation annuels de la maison familiale. 107 enfants orphelins et abandonnés par leurs parents ainsi que 60 jeunes habitent actuellement au village d’Asiakwa. Ceux-ci sont encadrés jusqu’à ce qu’ils puissent vivre de manière indépendante. Ils ont en outre la possibilité de faire un apprentissage adéquat.

SOS Village d’enfants à Asiakwa

SOS Villages d'enfants

DANS L’INTÉRÊT DES PROTÉGÉS DU VILLAGE D’ENFANTS SOS, LE NOM DE CEUX-CI A ÉTÉ MODIFIÉ.